Vous pouvez bouger la tête

Pourquoi, "Garder la tête basse", peut être un mauvais conseil

Tous les golfeurs ont entendu au moins une fois : "Garde la tête basse"

L'objectif est de vous permettre de produire un meilleur contact de balle et de vous empêcher de vous relever trop tôt pour regarder où va la balle. Mais ce conseil peut également créer des tensions et limiter votre swing.

photo-d-leadbetter.jpgVotre tête devrait être libre d'effectuer une rotation.photo-d-leadbetter-1.jpg

 En fait si elle s'éloigne légèrement de l'objectif quand vous montez le club et/ou elle se décale en direction de la cible pendant le downswing et la traversée de la zone d'impact, vos chances de réaliser un swing rythmé et complet seront plus importantes.

Annika Sorenstan et David Duval (anciens n°1 mondiaux), font partie des pros dont la tête bouge quand ils swinguent. Aucun d'entre eux ne regarde la balle à l'impact.

Tiger Wood, quand à lui, déplace la tête de 12,9 cm au backswing. Ce déplacement est provoqué par sa rotation des hanches et le pivot des épaules.

 N'oubliez pas que Jack Nicklaus tournait le menton dans la direction opposée à la cible juste avant de débuter son  backswing. Si cela a fonctionné pour eux, cela peut certainement vous être utile. Garder la tête basse n'a pas d'autre vertu que de vous empêcher de regarder un mauvais coup.

 Exercice n°1 : Faites votre routine, prenez votre posture, fermez les yeux puis swinguez en rythme. Le but de cet exercice est de vous faire prendre conscience que vous n'avez pas besoin de voir la balle pour faire une bon coup.

Exercice n°2 : Après avoir fait votre routine et avoir pris votre posture, tournez votre tête dans la direction opposée à la cible de façon à voir la balle avec 1 oeil. Swinguez à présent le club en rythme. Le but de cet exercice est de prendre conscience que votre corps tournera beaucoup plus facilement et que le poids du corps (haut et bas) sera mieux réparti au sommet du backswing. Vous éviterez ainsi le pivot inversé. 

Je vous souhaite beaucoup de plaisir. Bon entraînement

Jean-Yves Saubaber, professeur de golf

 

5 votes. Moyenne 4.40 sur 5.